L’ennui parfait – 9

Je ne suis pas une grande sportive dans l’âme ! A mon tord évidemment. Le sport est une activité que j’adore et qui me permet de me sentir vidée, bien, tonique dans le corps et dans ma tête. Je ne pratique pas souvent hélas. Pourquoi ? Manque de temps – héhé, raison complètement idiote mais malheureusement elle est évidente pour moi et surtout pour le sport que j’aime par dessus tout…

Le sport que je pratique,  avec joie et passion,  et qui me permet de me sentir bien et légère : la piscine.

Il y a environ un an et demi, un grave événement est survenu dans ma famille qui nous a beaucoup affecté pendant plus de six mois. Cet événement ayant encore des répercussions aujourd’hui. Pour me vider la tête et surtout pour pouvoir canaliser ma peine et mes inquiétudes, je me suis lancée dans la natation pratiquée de manière intensive (je veux dire environ 4 fois par semaine pendant 1h30). A l’époque, je vivais encore chez mes parents, et je travaillais à mi-temps dans une boutique qui se trouvait à environ 20 min à pied de la piscine municipale. Cette activité m’a vraiment aidé à me décontracter. La piscine est reconnue d’ailleurs pour son pouvoir délassant, bienfaiteur et surtout déstressant.

Je pratiquais uniquement la brasse coulée – car la brasse avec le cou hors de l’eau ne sert pas à grand chose à part se blesser les cervicale et le cou. Au début, j’y allais en bikini sans matériel adapté et je pataugeais. Je constatais cependant que j’étais loin de réaliser des performances même si ce rythme de 4 fois par semaine me permettait de me relaxer et de me dépenser sans me faire mal. Je pratiquais aussi le dos pour la relaxation en fin de séance. Mes séance ne durait jamais moins de 45 min dans l’eau, que je sois fatiguée ou non. Au maximum je restais 1h30 dans l’eau.

Au fur et à mesure, et aussi en me renseignant sur différents blogs et sites internet, j’ai voulu m’améliorer. Au bout d’une semaine, je suis allée m’acheter un bonnet, des lunettes et un maillot un peu plus pro (3.95€ chez décat) afin de pouvoir vraiment m’investir dans cette activité. J’ai tenté d’améliorer ma technique en allant voir les maîtres nageurs au bord des piscine – et en leur demandant de m’observer un peu. Conseils qui m’ont été très précieux. Au fil des séances, je constatais mes progrès au niveau de ma vitesse et de mon souffle. J’ai tenté divers exercices avec divers accessoires pour bien faire travailler les zones qui m’intéressaient. J’ai gagné beaucoup de satisfaction grâce à ce sport, moi qui n’avais jamais été une férue de piscine jusqu’à présent.

Par exemple : à mes débuts je faisais en 45 min environ 1 km. Très peu vous me direz. au bout d’un mois je faisais 1 km en 31 min environ. Au bout de trois mois, je faisais en 45 min environ 2 km et parfois jusqu’à 2.5 km. A deux mois, je ne comptais plus en minute mais en km, et je ne sortais plus de l’eau avant de faire mes 2 km minimum.

Je ne suis pas devenue une nageuse pro mais ces séances m’ont fait énormément de bien. Physiquement, le résultat est apparu au bout d’un mois. J’étais plus tonique, plus en forme, mes muscles se sont dessinés seuls sans devenir imposants non plus, des biceps sont apparus ! Mes jambes se sont effilées rapidement aussi. Toutes mes copines se sont mises à me questionner sur mon « régime » – chose à laquelle je répondais  » cure d’eau et de brasse intensive et rien d’autre ». Moralement, un grand vide pendant la séance où je me concentrais sur mes mouvements et mes performances, grand bien-être après avec cette sensation d’être vidée et fière de soi.

A Paris malheureusement, les horaires de piscine et le monde ambiant ne permet pas une aussi grande pratique. J’ai tenté quelques fois d’aller à la piscine à différentes heures de la journée, en semaine et le weekend, le soir ou en début de matinée, un vrai calvaire… Sans parler qu’avec le travail à temps complet ( je suis à 39h mais en fait concrètement 45 voire plus par semaine) il est pratiquement impossible de pouvoir aller à la piscine en semaine à moins de faire la queue 1h et de se prendre les pieds de tout le monde pendant sa nage. Un autre point noir : les piscines parisiennes font rarement 50 mètres. Je m’ennuie beaucoup plus sur 25 mètres et donc ne respecte pas forcément mon rythme d’avant chez mes parents. Je prends tous les conseils de piscine évidemment :)

Je nage souvent à la Piscine Keller – Paris 15. Traitée à l’ozone, c’est une belle piscine, malheureusement elle est très souvent bondée.

Pratiquez-vous un sport en région parisienne ?

@source Pinterest 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s