L’ennui parfait – 13

Il y a des moments où aider les autres à réaliser leurs projets devient un vrai objectif personnel. Notamment lorsque les autres en question sont des proches : amis, enfants, membres de la famille, collègues. Donner des conseils, soutenir ces personnes dans leurs choix, les guider ou les assister, il existe plein de moyens pour aider ceux qui nous sont chers à réaliser leur rêves. Quand nos proches sont heureux, ne sommes-nous pas fous de bonheur pour eux également ?

Quand nos proches se retrouvent dans des situations compliquées, il est aussi difficile de ne pas vouloir apporter sa contribution : lors d’un licenciement, ou si ils traversent une période douloureuse comme le deuil etc… Tout soutien est le bienvenue dans les épreuves. Quelle est la meilleure manière d’aider quelqu’un dans ce type de cas ? Tout dépend de la situation.

Pour expérimenter la souffrance d’un de mes proches à ne pas trouver d’emploi stable depuis quelques mois, je me suis souvent posée la question de savoir quel était le meilleur moyen pour moi de l’aider tout en lui apportant du réconfort.

Mon ami se juge très fermement quant à cette situation qu’il vit comme un échec. La confiance en soi est alors primordiale pour obtenir un emploi. Et j’ai eu peur que ce moral en berne ne lui joue des tours. Etant moi-même assez vive, je n’ai jamais eu mal à trouver un job. De ce fait je me sentais en mauvais eposture pour comprendre son problème et son ressenti.

J’ai donc tenté de lui apporter mon aide de différentes manières : en essayant de le motiver, en cherchant avec lui, en relisant son CV et ses LM avec attention, en lui donnant différents conseils sur la recherche d’emploi en elle-même, en lui faisant part de mon expérience et parfois en le secouant.

Je suis toujours dubitative quant à l’efficacité de mes conseils. J’espère qu’ils porteront leurs fruits mais surtout qu’ils permettront à mon ami de trouver ce qu’il cherche.

D’où mes questions : comment véritablement apporter une aide efficace à quelqu’un ? Comment soutenir une personne dans une situation délicate ? Commen ne pas faire sonner ses conseils comme des reproches déguisés ?

Voici un top 3 des choses que j’ai pu retenir durant cette période :

  • Ne jamais brusquer quelqu’un : les phrases toutes faites telles que  » moi à ton âge »,  » si j’étais toi » et les  » tu verras si tu continues comme ça » ne servent à rien à part rabaisser les autres. Chaque expérience est différente. Chaque personne réagit différemment. A partir de cela, les mantras de l’un ne peuvent devenir ceux de l’autre.
  • Toujours écouter : écouter l’autre et le rassurer, voila une aide efficace. Cela redonne motivation. Une fois l’autre apaisé de son malheur, il sera motivé pour reprendre ses recherches.
  • Guider plus que conseiller : laisser l’autre faire ses propres erreurs, voila une chose parfois difficile à faire. Les conseils sont toujours bon à prendre, mais si l’autre s’embarque dans une direction que vous n’auriez pas prise, il ne faut pas l’en empêcher à tout prix – sauf cas extrême biensur. Il vaut mieux guider prudemment la personne concernée que de lui sortir les phrases bateau qu’elle aura entendu mille fois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s